Shop Mobile More Submit  Join Login
About Varied / Hobbyist ArcegeaTheMudsdale16/Female/France Recent Activity
Deviant for 3 Months
Needs Core Membership
Statistics 52 Deviations 58 Comments 461 Pageviews
×

Newest Deviations

PDM Le secret des cinq Orbes : illus. principale :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 1 2 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch20 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 2 0
Literature
PDM Le secret des cinq Orbes : chapitre 20
En cette matinée, la guilde au complet (exceptés Tutafeh, Lockpin et Cocotine) était une fois de plus regroupée autour de la table de bois. Je suppose que nous allions encore continuer notre travail au camp. Toutes nos forces unies, il avançait vite et ressemblait désormais presque à un petit village ! Maintenant, il fallait le peupler, ce camp, et c'était justement ceci qui occupait la conversation ce matin-là :
"Nous pouvons désormais, dans le camp de base, loger le double des volontaires d'Era. Il faut partir en recruter. Braségali...
-Pas de problème, Mastouffe !
-Bien, je compte sur toi. Et, euh... Absol...Il serait bien que tu l'accompagnes."
Quoi ?! Mais... Autour de la table, les réactions furent tout aussi surprises.
"C'est insensé !
-C'est ridicule !
-Ils ont raison, les habitants des villages ne nous suivront jamais si je viens.
-Absol, il faut que tu prennes confiance en toi. Tu as sans doute ét
:iconArcegeaTheMudsdale:ArcegeaTheMudsdale
:iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 2 0
Literature
Une transformation Pokeumaine (fr)
C'était une nuit tout ce qu'il y a de plus normale, et c'était aussi censé être un matin normal. Normal comme le fut la soirée de la veille. Je jouais alors tranquillement à Pokémon version Soleil dans ma chambre, lancée dans la quête du Pokédex. Ah, le Pokédex… Le compléter, j'adore ça, ce qu'il y a écrit dedans, parfois, je déteste. Trop désavantageux envers certaines créatures, alors que d'autres se font encenser, d'un point de vue moral. Oh, et je ne parle pas des quelques illogismes glissés au fil des pages et du temps. Je pense que chaque Pokémon a sa propre personnalité, quels que soient son type et son espèce. Je suis sûre que les choses sont faites ainsi dans le vrai monde des Pokémon. Oh, j'oubliais…
Les Pokémon ne sont pas réels. Quel dommage ! Vivre dans ce monde serait…quelque chose d'unique, d'inoubliable.
Donc, je disais, mêm
:iconArcegeaTheMudsdale:ArcegeaTheMudsdale
:iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 0 3
PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch19 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 1 0
Literature
PDM Le secret des cinq Orbes : chapitre 19
Dites, j'ai l'impression qu'on nous regarde."
Lockpin, Tutafeh et Cocotine parcouraient la jungle depuis environ deux heures et ils n'avaient toujours rien trouvé. Cependant, cela n'émoussait en rien leur motivation.
"Tu te fais sûrement des idées, Tutafeh.
-Je t'assure ! C'est comme si des dizaines de paires d'yeux nous fixaient sournoisement et je n'aime pas ça.
-Ce spectre n'aime pas les regards sournois !
-Pourquoi ? Je devrais ?
-Ton regard est en moyenne plus sournois que celui de Tutafeh, Lockpin. Arrêtons-là cette conversation futile.
-Certes, mais je maintiens que je me sens observé !
-Quelle perspicacité !"
Les trois explorateurs arrêtèrent net leur course. Cette voix n'était clairement pas une des leurs. On entendit l'épais feuillage bruisser.
Tutafeh n'était désormais plus le seul à avoir un mauvais pressentiment. Et ce ne fut plus des yeux qu'ils sentirent mais trois Empiflor qu'ils virent. Et
:iconArcegeaTheMudsdale:ArcegeaTheMudsdale
:iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 0 0
Pokemon Platinium Version Team :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 4 4 Honchkrow and Murkrow :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 13 1 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch18 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 0 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch17 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 1 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch16 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 1 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch15 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 2 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch14 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 2 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch13 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 2 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch12 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 3 0 PDM Le secret des cinq Orbes : illustration ch11 :iconarcegeathemudsdale:ArcegeaTheMudsdale 1 0

Random Favourites

Pokemon Stamp :iconmarkisan:MarkiSan 19,207 758 Tribal Rapidash :iconneodragonarts:neodragonarts 207 26 Rapidash used Flare Blitz! :iconshadeofshinon:ShadeofShinon 570 29 Xatu :iconpossumato:Possumato 76 20 fake Mega Xatu :iconnurebaironohoshi:nurebaironohoshi 275 24 xatu :iconsailorclef:SailorClef 192 6 Type Ground: Golurk :iconyilx:Yilx 177 9 Day 204 - Gamenodes | Barbaracle :iconautobottesla:AutobotTesla 41 2 BABYMAKIN :iconlydario:lydario 425 150 Golurk and Aegislash :iconmarioshi64:Marioshi64 308 38 Aegislash Wallpaper in Black :iconspider-loot:Spider-Loot 251 31 Wikstrom's Aegislash Art :iconxous54:Xous54 893 33 Gigalith :iconeeveevsho-oh:EeveeVSHo-Oh 22 4 Sigilyph :iconpossumato:Possumato 36 14 The Sigilyph :iconmacuarrorro:Macuarrorro 28 3

Groups

deviantID

ArcegeaTheMudsdale's Profile Picture
Interests

Activity


En cette matinée, la guilde au complet (exceptés Tutafeh, Lockpin et Cocotine) était une fois de plus regroupée autour de la table de bois. Je suppose que nous allions encore continuer notre travail au camp. Toutes nos forces unies, il avançait vite et ressemblait désormais presque à un petit village ! Maintenant, il fallait le peupler, ce camp, et c'était justement ceci qui occupait la conversation ce matin-là :

"Nous pouvons désormais, dans le camp de base, loger le double des volontaires d'Era. Il faut partir en recruter. Braségali...

-Pas de problème, Mastouffe !

-Bien, je compte sur toi. Et, euh... Absol...Il serait bien que tu l'accompagnes."

Quoi ?! Mais... Autour de la table, les réactions furent tout aussi surprises.

"C'est insensé !

-C'est ridicule !

-Ils ont raison, les habitants des villages ne nous suivront jamais si je viens.

-Absol, il faut que tu prennes confiance en toi. Tu as sans doute été traumatisé. C'est normal, mais tu dois réapprendre à vivre normalement.

(Certes, mais sait-il au moins ce qu'est une vie normale ?)

-Il faut que tu défies les stéréotypes, sur ton espèce et sur ton type ! Fais-le pour tous les Absol, pour tous les Pokémon de type Ténèbres qui, comme toi, se sentent rejetés et perdent confiance !"

C'est vrai. D'ailleurs, puisqu'ils le disaient dans le livre que j'ai lu à la bibliothèque, qui est le triple idiot qui a nommé le type Ténèbres "Evil", Mauvais, dans son dialecte ? D'ailleurs, pourquoi tant de préjugés ? Pourquoi chaque espèce serait-elle conformée à un seul bloc, un seul comportement qu'il soit bon, mauvais, noble, courageux, un seul... individu ? Oui, c'est comme s'il n'y avait qu'un seul individu qui donnait les codes de chaque espèce. Ça me donne mal à la tête, tout ça.

Je reportai mon attention sur la conversation. Apparemment, bien qu'appréhensif, Absol s'était résigné à accompagner Braségali à la recherche de volontaires.

Ils partirent donc, et nous nous mîmes comme prévu à la construction du camp.
Et nous avancions bien. Le climat, bien que froid, était plutôt agréable. L'endroit le devenait lui aussi, et j'aurais plutôt bien aimé m'essayer à la vie dans ces huttes !

Tout à coup, des voix nettement moins agréables résonnèrent à mes oreilles. Oh non, pas eux... Persian et sa clique. Oh, mais c'est qu'ils ont l'air affolés, les pauvres ! Mais au fait, pourquoi ? Pourquoi sont-ils dans tous leurs états, et pourquoi viendraient-ils chez nous ?

Bientôt, une vague de pagaille déferla sur notre camp.

"Notre base a été attaquée !

-Tout a été détruit !"

Mastouffe prit aussitôt les rênes de la situation, acceptant d'entendre ce que Persian avait à dire. Un silence approximatif se fit, et tout le monde tendit l'oreille.

"Un groupe de fanatiques aux foulards rouges a déboulé sur notre belle guilde et a tout bousillé. On a eu du mal à en réchapper, mais on a tout perdu. Bâtiment, argent, objets... Plus rien !"

N-Non... Arceus, dites moi que ce n'est pas vrai !

"C'est pour ça qu'on est là... On a vu que vous faisiez un camp, et on voudrait le remplir... Pas par plaisir, mais de toute façon on n'a nulle part où aller..."

Je vis Mastouffe réfléchir. Et il y avait de quoi. Certes, on ne pouvait pas les laisser dehors, abc maintenant la présence de l'armée. Cela me fait peur. Ils savent maintenant que nous manigançons quelque chose contre eux. Nous sommes tous dans le même sac, maintenant. Nous ne pouvons pas les laisser trop exposés. Espérons juste qu'ils se tiennent bien, afin de ne pas souiller la cohésion et de maintenir le camp en bon état...

Le maître de la guilde sembla tenir le même raisonnement que moi.

"Malgré vos récentes bassesses, nous nous sommes mis d'accord pour une quête commune. Nous ne pouvons donc pas vous laisser sans guilde ni endroit où aller. Nous vous accueillerons ici, mais en espérant que vous vous tiendrez aux règles, sachant que ce camp accueille aussi des volontaires qui n'ont sans doute aucune envie de voir cet endroit sans dessus dessous.
Suivez-moi, je vais vous loger et vous expliquer la récente tournures des événements depuis notre dernière rencontre. Quant à vous, membres, je souhaiterais que vous vous mettiez à la construction d'une palissade autour du camp. On n'est jamais trop prudent."

Bel esprit, Mastouffe. Mais j'ai peur. Je ne veux pas que l'armée déferle ici comme une tempête et détruise ce camp, cette guilde, ces vies qui nous sont si chères.
La troupe partit donc, alors que les membres s'ébranlèrent afin de renforcer les défenses du camp. Nous suivîmes Laggron et Jungko.

"Et bien, tu en fais une tête Laggron !"Remarquais-je.

Cela m'étonne. Il n'est d'habitude pas du genre à se laisser déstabiliser...

"J'ai fait un cauchemar terrible, cette nuit. Une organisation s'était approprié les règles de la stratégie, et avait classé toutes les espèces selon leur potentiel stratégie, en.... Comment ça s'appelait déjà ?....hmmm... Ah oui ! Des tiers. Donc cette organisation avait classé toutes les espèces en tiers, et nous les Laggron n'étions pas dans le plus élevé ! Les Jungko et les Braségali non plus d'ailleurs. En plus dans mon rêve les légendaires étaient eux aussi classés dans un tiers spécial, et il y avait des non légendaires parmi eux ! Les Exagide par exemple. Hmmppfff... Heureusement que ce n'était qu'un rêve, mais ça me tracasse. Je suis plus puissant que ça, quand même !

-Si ça se trouve, dis-je en riant, c'est que ton potentiel stratégique est plus élevé que celui des autres Laggron !
-Ah bah heureusement !"

Golgopathe et moi nous esclaffâmes devant sa mine boudeuse. Quel rêve loufoque ! C'est bien du Laggron tout craché, ça. Remarque, ça nous aiderait bien si les Exagide étaient aussi puissants que des légendaires... Enfin, il faudrait déjà qu'ils sortent de la crypte. C'est vrai, ces deux-là m'intriguent. Ils semblent toujours rester près du portail, sans compter ce que j'ai lu à la bibliothèque de la Cité des Mages : Ils assisteraient les Gardiens depuis la nuit des temps, comme des êtres immortels ! Mais bon, même si les histoires les plus invraisemblables s'avèrent parfois être vraies, il ne faut pas trop entremêler légende et réalité.
Nous nous dirigeâmes vers notre réserve de bois, où de hauts et larges pieux étaient entreposés. Nous saisîmes un chariot afin de les transporter facilement et nous mîmes à la besogne. À quatre, il était plus facile de transporter et dresser les grands rondins, que Jungko taillait en pointe afin de les planter plus facilement dans le sol. Laggron semblait avoir oublié son rêve et songeait à des pièges et des défenses avancés autour des palissades.

Au loin, tous les membres nous imitaient. Je le demande à quoi ressemblera l'enceinte une fois terminée, car chacun plantait ses pieux sans s'être au préalable mis d'accord avec les autres groupes. Je ne pense pas qu'elle ait une forme très régulière, mais qu'importe, du moment qu'elle soit efficace !

------------

Cela faisait maintenant un petit moment qu'Absol et Braségali étaient en marche vers un village, et bientôt ils aperçurent des toits de bois clair. Le village se trouvait dans une plaine parsemée de quelques arbres, et des fleurs colorées perçaient à travers la neige. L'endroit en lui-même était apaisant, mais cet l'esprit d'Absol n'était pas en symbiose avec cette tranquillité. Il était persuadé que sa simple présence allait les chasser des villages. Alors, à quoi bon s'entêter ? Mais il devait suivre Braségali. Même s'il craignait le pire, il savait, au fond, que Mastouffe avait raison.

Ils posèrent les pattes à l'entrée du village. Une pancarte indiquait "Beorsyl" et le sol, déneigé, était en briques rouges. Les habitants semblaient y mener une vie tranquille, mais certains s'immobilisèrent lorsqu'il les virent. Certains eurent un regard suspicieux, pour d'autres il fut juste curieux. Quelques uns leur jetèrent juste un coup d'oeil de retourner vaquer à leurs occupations.

Absol fut surpris de voir que tous les regards n'étaient pas hostiles. Mais il était persuadé que cela allait venir. Peut-être ne l'avaient-ils pas vu. Où alors, ils n'étaient même pas au courant pour les terribles accusations planant sur son espèce, et le voyaient comme un Pokémon tout à fait normal.

"Pourtant, tu n'as rien pour toi, Absol, songea-t-il. Type, espèce, chromatique..."

Ils aperçurent, au loin, une place couronnée par de diverses échoppes. A coup sûr, la place principale. Lorsqu'ils se rapprochèrent, la présence d'une estrade sûrement dédiée aux fêtes confirma cette certitude. Peut-être pourraient-ils s'en servir pour leur annonce.

"Ce village a l'air plutôt sympathique, non ?"

Absol ne répondit pas, absorbé dans ses pensées et son appréhension.

Ils débouchèrent sur la place. C'était l'heure où les marchés avaient du succès, un maximum de Pokémon pourraient entendre leur discours. Enfin, celui de Braségali. Absol avait de toute façon la gorge trop nouée pour dire quoi que ce soit.
Braségali monta immédiatement sur l'estrade. Absol hésita avant que son compagnon ne lui fît signe de le rejoindre. Il gravit les marches, trébuchant au passage, ayant l'impression de porter le poids d'un Ronflex sur les épaules. Heureusement, personne ne les regardait. Peut-être les prenaient-ils pour des plaisantins s'amusant avec l'estrade.

Braségali prit la parole, d'une voix claire et forte. Absol aurait aimé pouvoir avoir cette aisance. Aussitôt, les regards convergèrent vers eux. Si la plupart étaient curieux et inquisiteurs, ils en sentait certains, hostiles, le transpercer comme les dards d'un Dardargnan. Il fit tout ce qu'il pouvait pour reporter son attention sur ce que disait Braségali, mais il avait le plus grand mal. Il avait l'impression que ses pattes voulaient fléchir. Il entendit vaguement les mêmes choses qu'on lui avait dit, mais avec beaucoup plus de conviction. Quelle poisse ! S'il n'avait pas été là, il est sûr que beaucoup de volontaires auraient grossi leurs rangs.
Il ferma les yeux concentrant toute son attention sur la voix de Braségali. Il y parvint plus où moins, jusqu'à ce qu'un cri ne l'interrompe.

"Au feu !"

Il ouvrit les yeux. Quelques maisons plus loin, un panache de fumée brouillait le ciel.

Maintenant, il en avait la conviction. Les Absol étaient bien porteurs de catastrophes.

Certains habitants prirent la fuite. Avec les maisons de bois, c'était peut-être la meilleure chose à faire. Un autre, en revanche, un Shaofouine le désigna en criant : "Attrapez-le !"

Il pivota et courut. Si ce Shaofouine l'attrapait... Il le méritait. Il avait provoqué ce désastre. Il méritait de mourir pour son crime. Cependant, ses pattes ne voulaient pas s'arrêter de courir. Il ne fut stoppé qu'en heurtant un Gallame qui fuyait une maison en feu.

"Dégage !" Cracha-t-il en repoussant Absol.

Celui-ci allait reprendre sa course pour échapper à la horde qu'il avait à ses trousses, quand il lui sembla entendre des cris. Oui, il y avait clairement quelqu'un de coincé à l'intérieur.

Et sans qu'il ne réfléchisse clairement, il s'engagea dans le brasier. Derrière lui, ses poursuivants s'arrêtèrent.

"Tant pis ! Abandonnons là. De toute façon, il est fichu."

Ils repartirent. Absol étais désormais seul, avec les flammes et celui qu'il devait sauver. Il devait se racheter de son crime, même si celui-ci était impardonnable.

Il bondit entre les flammes, cherchant les escaliers. Les cris venaient de l'étage de cette maison relativement grande. Il evita de justesse un poutre enflammée qui s'abbatit derrière lui. Il courait assurément un grand danger, mais il devait prouver sa valeur. Ne serait-ce que pour la vie du pauvre Pokémon coincé la-haut. Le feu faisait dangereusement craquer le bois, la chaleur devenait insupportable, et la fumée entravait sa respiration, mais il devait reléguer ces menaces au second plan. Après tout, il était un secouriste, désormais.
Heureusement, l'escalier était toujours accessible. Bien que les marches pouvaient à tout moment se rompre, il n'hésita pas à l'emprunter. Lorsqu'il arriva à l'étage, il ne vit qu'un noir épais et asphyxiant. Et toujours ces cris, incessants. Il se dirigea vers leur source et vit alors péniblement la silhouette d'un Coatox à travers la fumée obscure. Absol se rendit alors compte que celui-ci appelait un certain Gallame. Ainsi donc, ces Pokémon habiteraient ensemble, et le Gallame qu'il avait percuté aurait abandonné le malheureux à son triste sort.

Lorsque le secouriste s'approcha, le Pokémon de type Poison sembla présenter un mouvement de recul. Il tenta de le rassurer et de lui expliquer la situation :

"Gallame a fui. Ne vous inquiétez-pas, je vais vous tirer de là.

-Je ne vois plus rien, gémit -il

-Ne vous inquiétez-pas, reprit Absol, surpris de son propre sang-froid. Suivez-moi."

Le Coatox se releva, aidé d'Absol. Celui-ci voulut l'emmmener vers l'escalier, mais un horrible bruit retentit. Désormais, un trou béant s'ouvrait tel la gueule d'un prédateur, à l'endroit où se trouvait l'escalier. La situation allait rapidement devenir critique. La chute de l'issue avait projeté des gerbes de flammes à l'étage, dont le parquet commençait à s'embraser. S'ils ne trouvaient pas de solution maintenant, ils périraient dans les flammes.

"La fenêtre !"s'écria Absol.

Ils revinrent sur leurs pas. La fenêtre en question était similaire à celles de la guilde, des barreaux de bois. En s'en débarrassant, il devrait être possible de s'échapper par ici.

Le secouriste s'acharna alors à l'aide de sa faux. Il cogna de toutes ses forces, entamant un peu plus le bois à chaque coup. Mais il ne pouvait ignorer le feu qui les rattrapait.

Le bois finit par céder, juste à temps.

"On saute !" cria-t-il, faisant fi de la hauteur et des briques qui les attendaient en bas. Il entraîna le Coatox avec lui. Celui-ci émit une protestation, mais Absol ne céda pas.

Ils se laissèrent tomber au moment où les flammes commençaient à dévorer le parquet. La chute fut rapide et le sol dur, mais ils étaient hors de danger.
Absol se laissa rouler sur le sol au moment où il sentit un torrent d'eau le tremper jusqu'au os. De la fumée - blanche, cette fois-ci - envahit l'air en même temps que le puissant bruit de l'eau projetée à pleine pression.
Il leva les yeux et vit de multiples Pokémon de type Eau coordonner leurs efforts pour éteindre l'incendie. À ses côtés, le Coatox se relevait péniblement en se massant l'épaule. Il y avait une petite foule autour d'eux. Absol reconnut le Gallame qui avait fui, le Shaofouine qui l'avait poursuivi, et... Braségali.

"Absol ! s'écria ce dernier en venant à sa rencontre. Tu es indemne ! Je me suis fait un sang d'encre quand je t'ai perdu de vue !"

Mais Absol avait d'autres comptes à régler. Il se sentait une assurance qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. Il prit son courage à deux pattes et s'avança vers le Gallame que le Coatox à ses côtés fixait.

"Ton ami... Tu l'as laissé seul au milieu des flammes...

-Je n'ai aucune leçon à recevoir d'un Pokémon d type Ténèbres, surtout d'une saleté d'Absol !"

Il cracha à terre

"Et mon ami, faut pas exagérer non plus. On habitait juste ensemble. Je n'ai pas trop eu le choix, moi, qui suis d'un espèce au coeur noble !"

Absol se rapprocha, de la fureur dans le regard.

"Et c'est ça que tu appelles un "coeur noble" ? Fuir comme un lâche en abandonnant un autre à son sort ? Des Pokémon prêts à tout pour protéger leurs prochains, courtois et vaillants, hein ? Des chevaliers dévoués ?

-La ferme, misérable virus du désastre !"

A ces mots, le Coatox s'approcha. Il voulut prendre la parole.

"Quoi ?

-Gallame... Et je m'adresse aussi à vous tous... Cet Absol n'est en rien responsable de cet incendie. En réalité, le seul coupable... C'est moi."

Il baissa la tête, sous les yeux inquisiteurs et consternés.

"Je ne l'ai pas fait exprès... Je.. J'étais juste en train de préparer quelque chose pour ce midi, mais j'ai accidentellement renversé le récipient bouillant... Tout est allé si vite..."

Il tomba à genoux.

"Mais cet Absol n'y est pour rien ! Je ne sais pas qui il est ni d'où il vient, mais il m'a sauvé ! Alors laissez-le en paix !"
Une Crabominable à l'air assez âgée s'approcha et lui tapota l'épaule.

"Ce n'est pas de ta faute. Ni celle de cet Absol. Il est inutile de toujours vouloir désigner un coupable."

Le Gallame bondit.

"Vous prenez-ça à la légère ? Cet incapable a détruit la moitié du village et ce n'est pas de sa faute ! Vous n'avez qu'à lui envoyer des fleurs, aussi !

-Gallame. Tu crois avoir toi aussi fait ce qui était juste ? intervint un villageois. Tu aurais très bien pu aider à l'évacuation, au lieu de fuir."

Le Shaofouine prit ensuite la parole.

"Absol, nous vous devons des excuses. Nous nous apercevons maintenant à quel point nous nous sommes trompés sur votre compte. Toutes nos excuses. Maintenant, nous avons du travail. De plus... Votre guilde est située près de Bourg Verdure, non ? Et bien... Nous serons disponibles dès que le village sera remis en état. Il reste certes beaucoup à faire, mais nous sommes beaucoup à pouvoir nous y mettre."

------------

Ah ! Nous avons bien avancé ! La palissade commence nettement à se dessiner. Mais quelles sont ces voix qui retentissent derrière ?

"S'il vous plaît... Où est l'entrée ?"

C'est Lockpin !

"Je vais vous montrer ! Suivez le bruit de mes sabots !"

Je longeai les pieux, faisant bien claquer mes sabots pour qu'ils m'entendent. On me regardait parfois étrangement, mais tant pis ! Ont-ils trouvé l'orbe ?

J'arrivai enfin vers l'entrée du camp.

"Vous êtes toujours là ? Vous m'entendez ?"

J'eus très vite ma réponse. J'aperçus Lockpin. Cocotine. Tutaf... Tutankafer ? Et, dans ses pattes... oui... C'est... Un orbe !!

"Vous...vous l'avez trouvé ? C'est...formidable !"

Laggron arriva derrière moi.

"Eh ! Venez tout le monde ! Ils ont l'orbe ! Ils l'ont !"

Aussitôt, on accourut.

"Belle evolution, Tutankafer" glissa-t-il à l'attention du concerné.

Tout le monde avait l'air joyeux, galvnisé. Nous allions passer une soirée heureuse, je le sens !
Ainsi donc, nous avons deux orbes en notre possession. Mais il ne faut pas relâcher notre attention. Nous devons nous mettre à la recherche des autres. Tout de même... Je me demande où ils sont. Celui-ci se trouvait manifestement dans un temple, mais celui que j'avais trouvé... Il était enfoui, au milieu de nulle part.

"Donc, nous sommes arrivés dans la jungle..."


Je reportai mon attention sur ce que disait Lockpin. Je ne devais pas perdre une miette du récit !

-----------

"Maintenant... Vous allez exécuter mes ordres... Votre camarade Artikodin faiblit de jour en jour... Bientôt, il sera à notre merci comme vous deux... La Forêt Givrée sera notre territoire...

-Continue de rêver ! Nous ne ferons jamais rien pour satisfaire les quatre volontés d'une raclure dans ton genre. Tu peux nous torturer si tu le souhaites, nous ne serons jamais tes esclaves !

-Silence ! Elecsprint, à moi !"

Le Pokémon au foulard rouge et à l'insigne honorifique s'avança. Un puissant éclair toucha le Pokémon qui avait parlé. Celui-ci sembla souffrir mais se ressaisit, le regard défiant malgré ses liens. L'Elecsprint se prépara à une nouvelle attaque mais fut interrompu.

"Ça suffit, Elecsprint, ça suffit. Nous devons préserver son intégrité physique. Tôt ou tard, qu'il le veuille ou non, il sera mon esclave."
C'était une nuit tout ce qu'il y a de plus normale, et c'était aussi censé être un matin normal. Normal comme le fut la soirée de la veille. Je jouais alors tranquillement à Pokémon version Soleil dans ma chambre, lancée dans la quête du Pokédex. Ah, le Pokédex… Le compléter, j'adore ça, ce qu'il y a écrit dedans, parfois, je déteste. Trop désavantageux envers certaines créatures, alors que d'autres se font encenser, d'un point de vue moral. Oh, et je ne parle pas des quelques illogismes glissés au fil des pages et du temps. Je pense que chaque Pokémon a sa propre personnalité, quels que soient son type et son espèce. Je suis sûre que les choses sont faites ainsi dans le vrai monde des Pokémon. Oh, j'oubliais…

Les Pokémon ne sont pas réels. Quel dommage ! Vivre dans ce monde serait…quelque chose d'unique, d'inoubliable.

Donc, je disais, même si je ne suis pas en très bons termes avec les descriptions du Pokédex, j'aime le compléter. C'est ici, à Alola, la première fois que je le fais et je me prends au jeu, collectionnant les Pokémon à travers ce monde merveilleux. Et surtout, Ceriz sur le gâteau, j'ai mon équipe : Un Galopa, un Scalproie, un Archéduc, un Lougaroc, un Cryptréro, et tout en haut, à gauche, un Bourrinos. Bourrinos… Cette espèce de Pokémon est tout de suite devenue ma favorite, dès que je l'ai vue dans un new en vue de la septième génération… J'aime beaucoup les chevaux, particulièrement ceux de trait, dans la vraie vie, donc il ne pouvait pas en être autrement. Je me souviendrais toujours de ce jour où j'ai rencontré ce petit Tiboudet près d'Ohana. Il était si mignon… Je revois exactement ce combat qui lui a permis d'enfin monter au niveau trente… J'étais enfin la dresseuse de mon propre Bourrinos.

Mais bon, je m'égare. Je disais donc, tout était absolument normal et cela n'avait aucune raison d'en être autrement quand je suis allée me coucher. Rien de spécial durant la nuit. Enfin, c'était seulement ce que je croyais… Peut-être que c'était finalement cette nuit que tout a commencé, sans que je ne m'en rende compte. En tout cas, je n'ai vu le changement que quand je me suis réveillée. Mais je ne savais alors pas ce que mon destin me réservait.
Au départ, ma peau m'avait juste paru plus sombre. Quelle chose étrange ! Je devais aller voir ça de plus près, dans un miroir. Que m'arrivait-t-il ?
Mais je n'étais qu'au début de mes surprises. En effet, mes cheveux, originellement marrons, étaient désormais d'un noir de jais. Mes yeux…étaient différents aussi… Ils avaient, je l'aurais juré, quelque chose d'animal.
Mais ce n'était pas le plus étonnant. Mes oreilles d'humaine…avaient… disparu ? Et que voyais-je à la place, au sommet de mon crâne ? Des oreilles de cheval ! Ou plus précisément, des oreilles…de Bourrinos. Vu le reste de mon nouveau corps, ça ne pouvait être que des oreilles de Bourrinos.

Je pris du recul, dans les deux sens du terme. Cela aurait été plutôt sympathique, comme dans les jeux de la série Donjon Mystère, mais… Ce n'était pas possible. Ça ne pouvait pas être possible. Je devais rêver, les Pokémon n'existent pas. Mais en supposant que tout cela soit bien réel… Certes, je me transformais en un membre de mon espèce favorite, et j'en serais réellement ravie, mais…qu'allaient dire tout le monde, en voyant cette transformation pour le moins inhabituelle ? Où allais-je aller ?

Je n'eus pas le temps de réfléchir à la question plus profondément, car j'entendis soudainement quelqu'un frapper à la porte. Pourquoi frapper à la porte à cette heure-ci ? Il était seulement 7h15 ! Et bien décidément, voilà une journée qui débute de manière bien étrange… Je décidai finalement d'ouvrir, par politesse. Je poussai la poignée, et la surprise s'empara une fois de plus de mon être. Il s'agissait d'un livreur de pizzas. Oui, j'ai bien dit un livreur de pizzas ! Quelle chose absurde ! D'un, les livreurs de pizzas ne viennent jamais chez les gens à sept heures du matin, et puis de toute façon mes parents ne commandaient jamais de pizzas ! J'étais si étonnée que j'en oubliai mes oreilles de Bourrinos et les bonnes manières et fixai l'homme qui se tenait en face de moi. Celui-ci me rendait mon regard insistant. Cela ne dura que quelques secondes, qui me parurent durer une éternité avant qu'il ne dégaine un spray inconnu et ne m'en vaporise le contenu en plein visage. La seule chose dont je me souviens est que je crûs l'entendre affirmer "vous êtes l'une d'entre eux" d'une voix froide et égale. Bien sûr que ce n'était pas un livreur de pizzas.

"Où… Où suis-je ?"

Je me trouvais dans une petite pièce vide et plutôt sombre. J'entendais le son rauque d'un moteur. La pièce tremblait légèrement, et moi avec. Sur le coup, cette situation me fit penser au début des jeux Pokémon se déroulant dans la région de Hoenn. Peut-être que comme ces jeunes dresseurs en devenir, j'allais vivre une nouvelle aventure ?
Je me rendis alors compte de l'origine de ma pensée. Comme ces jeunes dresseurs, je me trouvais dans un camion. Mais où allait donc ce camion ? Sûrement pas à Bourg-en-Vol.  Les jeunes aventuriers n'étaient pas ligotés, eux. Car oui, j'avais réalisé que j'étais ligotée en sentant la froideur du métal contre ma peau.

Je devais à tout prix trouver une solution, maintenant. Mais que pouvais-faire, enchaînée comme je l'étais ? Je tentai d'abord de me libérer de l'étreinte de mes liens, sans succès. Je me mis alors à réfléchir. Je ne pouvais pas rester ici à attendre. Peut-être pourrais-je profiter d'un arrêt éventuel du camion… Mais pour aller où ? Nous devions encore nous trouver en France, à supposer que je n'aie pas dormi plus longtemps que je ne le pense. D'ailleurs, mes parents doivent être à ma recherche. Ils se sont sûrement aperçus que quelqu'un manquait dans la maison…

Je ne sais pas combien de temps j'aurais pu continuer à réfléchir de la sorte si le camion ne s'était pas brusquement arrêté. J'entendis quelqu'un (le chauffeur ?) pousser un grognement à l'avant du véhicule.  Puis soudain, celui-ci fut secoué par un choc dont j'ignorais la provenance. J'aurais pourtant juré entendre un claquement sec, similaire à celui que l'on obtient en se servant d'une fine branche comme d'un fouet… La voix qui avait pesté il y quelques instants poussa maintenant un cri, et j'entendis des pas s'éloigner, courant sur ce qui devait-être un tapis de feuilles, à en juger par les crissements. Était-on venu me délivrer ?

Je sentis la porte de la remorque vibrer plusieurs fois avec des bruits métalliques, comme si on cherchait à l'enfoncer avec une barre de fer. Puis elle céda enfin et la lumière m'aveugla. Quand je pus enfin voir clairement, je sursautai de surprise.

Devant moi se tenait un Noacier, un Noacier comme j'avais pu en voir dans les jeux Pokémon. Donc, ceux-ci étaient donc réels ? Je me transformais-bien en un Bourrinos ?

"Bonjour. Je m'appelle Octavio et je suis là pour te sauver. Je t'expliquerai tout plus tard, pour l'instant nous devons fuir au plus vite."

Je le suivis donc. Nous nous trouvions dans une forêt traversée par une petite route où roulait le camion, qui gisait désormais bien mal en point, privé de chauffeur. Heureusement, les Noacier ne sont pas très rapides, je puis donc le suivre sans me faire distancer. D'ailleurs, en y songeant bien, je n'étais pas épuisée, alors que l'endurance n'avait jamais été mon fort. Était-ce parce que je devenais un Bourrinos ? En chemin, je réfléchissais à cette étrange situation. Tout allait trop vite. Où m'emmenait-il ? De quoi voulait-il me sauver ? Et, puisque les Pokémon semblaient bien réels, comment se faisaient-il que personne ne soit au courant de leur existence ?

Nous finîmes par nous arrêter près d'une falaise, dans un petit renfoncement. Octavio s'approcha du mur et posa une de ses…euh…pattes sur une paroi parfaitement vierge. Au début, rien ne se passa et je me demandai ce qu'il pouvait bien faire. Puis un symbole apparut sur la roche, et le contour d'une porte se forma, avant de laisser une ouverture béante dans la paroi. Le Noacier s'avança alors :

"Bienvenue dans la base Pokéumaine de Bourgogne. Entrons, tu vas enfin connaître la vérité sur toi-même."
Une transformation Pokeumaine (fr)
Afin de m'investir dans le groupe sans poster de fanfiction complète, je compte décrire séparément plusieurs scènes de ma vie Pokéumaine. Voici ma transformation...


-----------
Pokemon belongs to Game Freak
Pokeumans concept belongs to pokemonmanic3595
Pokeumans France belongs to Paulucario
-----------
Loading...

Journal

No journal entries yet.

Comments


Add a Comment:
 
:icontitario:
Titario Featured By Owner Mar 5, 2017  Hobbyist General Artist
Merci pour la Watch ^^
Reply
:iconarcegeathemudsdale:
ArcegeaTheMudsdale Featured By Owner Mar 6, 2017  Hobbyist General Artist
C'est moi qui te remercie^^
Reply
:icontitario:
Titario Featured By Owner Mar 7, 2017  Hobbyist General Artist
^^
Reply
:iconxturbopoweredx:
xTURBOPOWEREDx Featured By Owner Jan 16, 2017  Student Traditional Artist
Thanks for the fave!
Reply
:iconarcegeathemudsdale:
ArcegeaTheMudsdale Featured By Owner Jan 16, 2017  Hobbyist General Artist
You're welcome !
Reply
:iconderfeldwebel:
DerFeldwebel Featured By Owner Dec 31, 2016
Welcome to DeviantArt! :3
Reply
:iconpaulucario:
PauLucario Featured By Owner Dec 27, 2016  Hobbyist Writer
Bienvenue sur DeviantART :]
Je vais tout de même te donner un bon conseil pour tes publications. Ne mets pas seulement "chapitre 12" "chapitre 13" etc. Met un titre pour que l'on puisse voir tout de suite de quelle fic il s'agit. ;)
Reply
:iconthedragon-empress:
TheDragon-Empress Featured By Owner Dec 26, 2016  Hobbyist General Artist
Hey there, welcome to Pokeumans! Feel free to write, draw, read or just hang out with everyone! If you want to start your own series, you should check out the guidelines here, as well as the FAQ.

Although our dA chatroom is inactive, we have a Skype and Discord chat, please note the group if you'd like to be added to them. If you have any questions, don't be scared to ask, we don't bite~ 

Hope you have a great time here and again, welcome to the group! 
Reply
Add a Comment: